Céline Verchère (BSB'09) - Alumni Leader Marseille -

May 23, 2017


BSB Alumni : Quel est ton parcours depuis le lycée ?


Céline Verchère : J'ai fait une classe préparatoire au Lycée Carnot pendant deux ans pour rentrer à BSB. J'ai eu un parcours classique à l'école, en 3 ans sans césure. J'ai eu la chance de trouver un travail en complément de l'école, car j'avais envie d'avoir un pied dans la vie active dès mon arrivée à BSB. Ce qui était fort appréciable pour mon équilibre personnel. J'y ai par la suite fait mon stage de première et deuxième année. J'ai enfin réalisé celui de dernière année dans une entreprise qui proposait une possibilité d'avenir. J'y suis restée 5 ans après mes études, pour ensuite aller m'installer dans le sud, où j'ai quand même gardé mon poste, car mon patron m'avait autorisé à travailler à distance. J'ai ensuite changé de travail, que j’occupe depuis maintenant 3 ans, dans le monde viticole.


BSB Alumni : Avais-tu pris le master Wine & Spirit dans ton cursus ?


Céline Verchère : J'aurais bien voulu avec du recul, mais j'aurais dû le faire directement à l'école. Car reprendre les études maintenant après avoir eu un pied dans la vie active est compliqué. J'aurais voulu avoir plus de connaissances sur un plan international mais j'ai beaucoup appris dans les fonctions que j'occupe.


BSB Alumni : Et pour toi qu'est-ce qu'une journée type ?


Céline Verchère : Une journée n'est jamais type dans les petites structures. Surtout avec une fonction de développeuse commerciale qui a plusieurs casquettes. Je m'occupe à la fois du marché français sur une partie grands comptes, des particuliers et un petit peu de grande distribution. Mais aussi une partie internationale surtout en Europe. Donc tout dépend si je suis au bureau ou en déplacement. Pour mes déplacements, je fais différentes animations commerciales, je forme les équipes sur le terrain … et au bureau, je suis les chiffres d'affaires, animations des réseaux sociaux, du site, etc… . Aucune journée n'est le même, ce qui est un vrai point positif.


BSB Alumni : Tu voulais plus travailler dans une TPE/PME que dans une grosse entreprise ?


Céline Verchère : Oui, mais je ne dis pas que ça ne changera pas. Mais en terme d'évolution personnelle, de formation je pense qu'on avance plus vite dans une petite structure. On n'a pas de missions précises, on nous confie des missions très responsabilisantes de façon plus simple, moins d'intermédiaires. C'est plus spontané, plus direct.


BSB Alumni : Et comment ça se passe les relations en TPE/PME ?


Céline Verchère : Je pense qu'elles sont différentes en fonction de chaque entreprise. Pour nous c'est un esprit business mélangé à celui de la famille. Cela te rend plus impliqué dans l'environnement dans lequel tu travailles.


BSB Alumni : Un petit conseil pour nos étudiants ?


Céline Verchère : Profiter à fond de l'école. Prendre tout ce qu'il y a à prendre en matière de conférences, des intervenants qui pourront vous servir plus tard.


BSB Alumni : Pourquoi être Alumni Leader ?


Céline Verchère : On est venu me chercher il y a 3, 4 ans. Je ne pensais pas avoir le temps avec mon travail mais je me suis pris au jeu.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.